HuniePop

Histoire de se remonter un peu le moral en ces temps de commémoration, parlons un peu d’un domaine que Wolinski (1 an déjà…) et Mitterrand (20 ans déjà…) appréciaient tout autant l’un que l’autre: les parties de jambes en l’air. Vous comprendrez par conséquent que le contenu textuel de ce qui suit n’est pas nécessairement SFW.

HuniePop est un eroge  sous forme de dating sim disponible sur Steam (dans une version apparemment censurée) depuis bientôt un an, mettant en scène… euh… vous? Enfin, je ne sais pas trop, en fait, vu qu’on ne nous dit jamais vraiment qui est le protagoniste principal et que la seule personnalisation possible, dans les options, c’est votre genre (ce qui ne transforme pas le jeu en otomege pour autant: les personnages féminins deviennent juste lesbiennes; enfin, aussi lesbiennes que des actrices dans une vidéo à destination d’un public masculin, donc pas vraiment, en fait).

Bref, vous croisez le chemin de la fée des histoires de fesses qui vous dit que, hey, ce serait cool si vous deveniez le don Juan de ce siècle. Vous voici donc, accompagné du soutien moral de la fée Kyu (ouais, ça vole à des altitudes stratosphériques), à devoir séduire, en un minimum de temps, un maximum de nanas. Comme dans un dating sim classique, il vous faudra gérer très basiquement votre emploi du temps, histoire de savoir si vous choisissez de passer ce bel après-midi ensoleillé sur le campus universitaire en compagnie de Tiffany, étudiante studieuse adepte du cheerleading, ou en compagnie d’Audrey, étudiante absentéiste adepte de la sodomie. Choix cornélien s’il en est (perso, j’ai toujours eu du mal avec les gens trop sérieux).

Et c’est à partir de là qu’on découvre ce qui fait l’originalité du jeu, car les rendez-vous prennent la forme d’un puzzle-game, en l’occurrence… un Bejeweled-like??? Vous êtes sérieux??? Mais on en a déjà bouffé à toutes les sauces depuis quinze ans, sur tous les formats et même en RPG! Même un Tetris ou un Puyo, ça aurait été plus original! Et puis, franchement, vous n’avez vraiment rien trouvé de plus pertinent pour symboliser le jeu de la séduction? Bon, pour rester positif, on va dire que c’est un gameplay qui a fait ses preuves et qu’au moins, on ne se paumera pas dans ses mécaniques. Passons.

Vous devrez donc séduire huit nanas, puis Kyu, puis sa patronne (Venus en personne), puis une extraterrestre (!) et une femme-chat (!!). OK. Au moins, le panel de personnages est assez varié, de la serveuse geek de 18 ans à l’actrice porno de 36 ans (sans oublier la fée de plus de 300 ans qui ne fait pas son âge); mais ça aurait aussi été cool que la personnalité de ces charmantes demoiselles ait un peu plus d’épaisseur qu’une feuille de papier à rouler, car elles sont archétypales au possible. Ainsi, la prof de yoga indienne est forcément adepte de la méditation et amoureuse de la nature, l’enseignante japonaise adore les getta, les bonsaïs et les baguettes, quand la coiffeuse mexicaine se pâmera d’amour pour vous si vous lui offrez un sombrero, des maracas et un masque de luchador… Oui, c’est de ce niveau-là.

Évidemment, à ce degré de connerie s’impose l’idée qu’on a plutôt affaire à une parodie de dating sim qu’à un jeu qui se prendrait au sérieux (le contraire serait très inquiétant), mais l’humour gras ne fait pas tout (bien que j’avoue avoir bien rigolé par moments), et même si les artworks sont dans l’ensemble plutôt jolis, oscillant entre l’érotisme subtil et le franchement vulgos… bin on en fait très vite le tour, sans s’attacher réellement à qui que ce soit.

Après, j’ai bien conscience qu’il est très, très loin de figurer parmi les jeux de fesses les plus mauvais, mais il n’est vraiment pas difficile de trouver mieux comme dating sim qu’un strip-Bejeweled eroti-comique. Et puis, si c’est juste pour voir de la peau dénudée en dessin, autant aller mater un hentai; au moins, il n’y aura pas besoin de se coltiner du Bejeweled.

Au revoir; à bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s