Mayoigaffe & Big Ordure

Moui, je m’étais montré plutôt gentil avec ces deux-là la dernière fois, mais il faut aussi dire que leur démarrage n’était pas si mauvais que ça, tout bien considéré; comparé au reste s’entend. Disons que ce n’était pas révolutionnaire (et même très moyen), mais ouvrait des perspectives pas totalement inintéressantes, dans un deuxième trimestre il faut bien l’avouer assez pauvre. Le problème, c’est que dans les deux cas, on est allé de mal en pis, sachant qu’on partait déjà de pas très haut.

Big Order: cas typique du syndrome dit de « Tokyo ESP » ou « ah mais la dernière adaptation d’un titre de ce mangaka a bien marché, donc on va adapter un autre de ses titres, ça va bien marcher! ». Bien entendu sans tenir compte des qualités intrinsèques de l’œuvre adaptée ou de son adaptabilité. Juste à titre indicatif: le manga compte à l’heure actuelle au Japon presque autant de volumes que la série animée compte d’épisodes… comment quelqu’un a-t-il pu se dire que ce serait une bonne idée de compresser près de 2000 planches en 4h d’animation??? Ça n’aurait pas été plus pertinent, je ne sais pas moi, de n’adapter que le premier arc? Sachant qu’en plus, le manga, à la base, n’est clairement pas le meilleur de Sakae Esuno… Bref, je me demande encore pourquoi j’ai suivi ça jusqu’à la fin. Ah si: après quelques bières, ça devient involontairement drôle.

Mayoiga – The Lost Village: une idée de base plutôt bonne qui agonise pendant douze épisodes broyée par des personnages… fantoches. Non mais vraiment, la majorité d’entre-eux n’existent que par deux ou trois lignes de dialogues par épisode, voire moins, et les autres ne sont que des fonctions (genre Lion ou la détective, qui auraient pu être intéressantes, mais qui ne sont jamais développées). Seuls Mitsumune, Hayato et Misaki bénéficient d’un semblant de développement, et le premier est chiant, le deuxième détestable, la troisième transparente. C’est quand même très con, car l’idée de traiter par le fantastique et le surnaturel des problèmes sociaux au Japon est assez bonne, et quand feu Satoshi Kon s’y était essayé il y a douze ans de cela, ça avait donné Paranoia Agent (série que je recommande à tous ceux qui ne l’ont pas encore vue). C’est d’autant plus navrant que, sur le plan technique, bin il n’y a pas grand-chose à redire, et que se trouvaient aux commandes Tsutomu Mizushima, responsable de la version animée d’Another, ainsi que Mari Okada, à qui on doit l’écriture de la version animée de Nagi no Asukara… et aussi de CANAAN. Ouais. OK. Compte tenu du fait que cette dernière était également chargée de l’écriture de MS Gundam – Iron-Blooded Orphans, je me dis que la qualité de NagiAsu est probablement due à celle de l’œuvre qu’elle adapte et que, lorsqu’il s’agit de créer une œuvre originale, Okada a déjà beaucoup plus de mal. Bref.

Il s’agit là de deux animés auxquels il est difficile de faire des reproches sur le plan technique, mais dont l’écriture est une horreur… ce qui en fait, quelque part, de bons candidats pour une soirée nanar, même si je pense qu’on peut quand même trouver d’autres animés plus appropriés pour ça.

Au revoir; à bientôt.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. VpV dit :

    Ce titre magique, merci pour cette tranche de rigolade ! :’)

    Je me souviens avoir englouti Tokyo ESP et CANAAN très rapidement (car pêchues et pas mal fichues techniquement), mais que de rires nerveux au moment leurs emballages finaux !

    Nourris-tu quelques espoirs pour la saison à venir ? Après ce bilan trimestriel mitigé et vu les adaptations de titres à succès qui se profilent, j’imagine que oui.

    J'aime

  2. tommyloser dit :

    Effectivement, il y a bien quelques titres qui m’intéressent fortement, des suites d’anime que j’avais bien aimé (Active Raid, Boei Bu Love) ou des adaptations de mangas que j’apprécie beaucoup (Handa-Kun, Amanchu, Orange, Berserk), mais pas que. Je suis assez curieux de voir ce que vont donner 91Days, Battery, Mob Psycho 100, Cheer Danshi et Days. Mais bon, j’ai des goûts parfois bizarres, aussi. ^^’

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s