Vrac de mangas terminés (ter)

C’est l’été, il fait chaud et en plus j’ai du boulot. Du coup, je me foule pas.

Jusqu’à ce que la mort nous sépare: Que ce fut long… Il faudrait être de mauvaise foi pour qualifier ce manga de réellement mauvais, mais que ce fut long… Après 26 volumes, Mamoru peut enfin ranger définitivement son sabre dans son fourreau et on ne s’en plaindra pas, parce que ça commençait vraiment à devenir laborieux sur la fin. Alors que le manga avait réussi à garder une certaine constance en mode « City Hunter sans l’humour avec un kendoka dark et une loli à pouvoirs », le dernier arc était une espèce de fourre-tout où l’on pouvait retrouver un best-of de pratiquement tous les problèmes susceptibles de se pointer dans ce genre de titre. C’est bien beau de vouloir faire revenir la majorité des persos croisés au fil de l’histoire, mais ça fait beaucoup trop d’un coup. Le boss de fin cheaté était aussi une facilité de mauvais goût. Et ce battle royale qui n’en est pas un et arrive comme un cheveu sur la soupe… Bref, l’arc de trop. Il fallait que ça se termine, c’est fait; n’en parlons plus.

Blue Spring Ride: Rom-com plutôt sympathique, rafraichissante, sans prétention… et sans grande originalité au final. Certes, c’est loin d’être mauvais, l’autrice étant plutôt douée dans sa partie, mais il manque ce petit « quelque chose » qui le rendrait totalement mémorable. Les thèmes de l’incertitude des sentiments, des blessures morales liées à la perte d’un être cher ou autres soucis d’adolescence sont des récurrences courantes dans les shôjo à environnement lycéen, et en la matière, celui-ci manque d’intensité quand on le compare à deux de ces concurrents directs terminés il y a peu: par rapport à Orange, les enjeux semblent dérisoires, et par rapport au Garçon d’à Côté, les personnages semblent bien plats. Pas une lecture que je déconseillerai, donc, mais clairement pas le shôjo de l’année.

Dédale: Courte série en deux tomes, sortis simultanément. Je l’ai pris parce que Morgan dit que c’est bien. Elle a raison: c’est bien. Voilà. Et non, je ne vais pas développer: allez lire ces deux volumes, simplement, au lieu de perdre votre temps ici; c’est le genre de manga qu’on peut acheter les yeux fermés.

Sur ce…

Au revoir; à bientôt.

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Sirius dit :

    Bon ben j’ai pas le choix, je vais l’acheter ce Dédale. Même si les deux premiers chapitres m’ont pas branché.

    J'aime

    1. tommyloser dit :

      Bonne lecture. ^^

      J'aime

  2. coffeequestfr dit :

    Tout le monde dit du bien de Dédale… pour l’avoir feuilleté rapidement en librairie je n’avais pas trouvé ça fou-fou, mais j’ai peur de rater quelque chose. J’irai me prendre le tome 1 à l’occasion. ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s