Doctor Strange: le début et la fin

C’est devenu une habitude de Panini: chaque sortie d’un film du MCU mettant en scène un nouveau héros s’accompagne de celle d’au moins un recueil de comics correspondant, même s’il faut parfois les chercher assez loin dans le passé. Dr Strange n’a pas fait exception, avec cette édition en novembre dernier dans la collection Marvel Dark (donc en un one shot relié) de comics publiés aux USA il y a plus de dix ans.

Et c’est en fait plutôt pertinent, ce coup-ci, puisqu’il s’agit de la « MAJ » de l’origin story du fameux docteur, dont le pitch ressemble pas mal à celui du film qui en est manifestement très inspiré (le film d’animation de 2009 aussi, il paraît, mais je ne l’ai pas vu); à quelques détails près (outre évidemment le fait que les films du MCU soient calibrés pour le plus grand nombre), comme le fait que Strange connaisse déjà Wong avant son accident pour l’avoir soigné sur les contreforts himalayens, ou la présence de Clea qui joue ici sensiblement le rôle attribué à Mordo dans le film (ce dernier étant ici le bad guy) en plus de celui de love interest du héros, ou encore le fait que l’Ancien soit un homme.

On y retrouve par conséquent, et de manière générale, les ingrédients classiques du connard prétentieux mais extrêmement talentueux dans sa partie qui se retrouve confronté à une déchéance fulgurante et va découvrir une voie pour briller à nouveau, en tant que héros cette fois-ci. Une histoire formellement convenue, donc; mais sous la plume de Straczynscki (aka Monsieur Babylon 5), Barnes et Peterson, bin ça a quand même sacrément de la gueule.

Le trait de Peterson, en particulier, s’avère à la fois dynamique et précis, et si les aspects visuels de la magie sont loin des délires hallucinés des dessins d’un Keiichi Koike (au hasard), le rendu n’en est pas pour autant mauvais. Au contraire, les planches restent d’une lisibilité limpide de la première à la dernière, quelle que soit l’action représentée.

On y observe surtout, par delà l’évolution des talents de Strange, une omniprésence beaucoup plus prononcée des éléments mystiques dans le monde tangible du docteur, imperceptibles tant qu’il n’y est pas réceptif, incontournables dès qu’il fait le choix de retrouver Wong et rencontre Clea: ils s’imposent à lui davantage qu’il ne va aller vers eux.

De plus, l’esprit général y est ici beaucoup plus pessimiste que la version aseptisée du MCU: on y ressent bien davantage le poids de la tâche qui incombe finalement à Strange et le danger matériel représenté par les forces démoniaques, qui vont littéralement bouleverser son existence sur le plan de la réalité elle-même. En outre, le choix d’impliquer directement la famille de Strange, et en particulier sa sœur, a un impact profond sur l’empathie du lecteur pour le personnage. Et je n’en dirai pas davantage, sous peine de spoiler pas très cool.

Parce que ce recueil/one shot (question de point de vue) est intéressant à plus d’un titre, et que je vous invite par conséquent à y jeter un œil. Pour une fois, je suis content que l’éditeur ait cherché à surfer sur le succès en salles obscures d’un film franchisé. Comme quoi, une démarche mercantile et intéressée peut parfois aboutir à la re-publication d’une œuvre qui surpasse celle sur laquelle s’appuie la com’. Enfin, je dis « parfois » mais c’est quand même monnaie courante avec le MCU ou les productions 20th Century Fox: les héros Marvel sont la majorité du temps plus intéressants sur papier que sur grand écran.

Bref, tout ça pour dire que je le conseille, vu qu’il s’agit d’une modernisation pertinente de l’origin story d’un personnage malheureusement jusqu’à récemment assez méconnu du grand public. Bon, après, il est vrai que le sous-titre n’est pas des plus heureux non plus, parce que s’il y a bien un « début » (logique), la « fin » (que je ne spoilerai pas, je vous rassure) ressemble plutôt à une sorte de nouveau commencement.

Au revoir; à bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s