Thor: Ragnarok (elle a changé, Galadriel, quand même…)

Des différentes franchises du MCU, Thor est assurément celle que j’apprécie le moins. Son premier épisode était… acceptable, au mieux, et le deuxième franchement bof, avec son antagoniste en latex. Du coup, je ne sais pas trop pourquoi je suis allé voir ce troisième épisode… Ah si: la bande annonce avait l’air cool; comme quoi, la pub, des fois, ça marche. Mais du coup, ai-je eu raison de faire confiance à Thor? Et je vais certainement crever plusieurs fois dans d’atroces souffrances pour cette blague pourrie…

Après avoir maravé la face du géant de feu Surtr, Thor revient en Asgard pour découvrir que son charmant frangin Loki a pris la place de son papounet Odin, au nez et à la barbe de toutes les personnes présentes. Et puisque Odin a disparu sur Terre, il embarque le coupable avec lui pour le retrouver, avec l’aide du Dr Strange. Las, le roi des Asgardiens vit ses derniers instants, et sa mort provoque le retour de sa fille pas-chérie, Hela, déesse de la mort. Cette dernière, briguant le trône, en profite pour expulser trèèèèès loin ses deux concurrents. Thor devra donc, depuis une planète-décharge-arène, préparer son retour en force dans le royaume d’Asgard afin d’éliminer définitivement sa sœur aînée.

J’ai longtemps reproché à Tom Hiddleston de camper un mauvais Loki. Je veux dire, on peut retourner la chose dans tous les sens, mais pas moyen de faire confiance à ce mec ne serait-ce qu’un instant: il pue l’arnaque à plein nez et on le voit arriver à 10km avec ses gros sabots. Pour un « dieu de la malice » (sic), c’est quand même sacrément handicapant. Et puis, quand j’ai vu que même Anthony Hopkins (pourtant loin d’être un manchot) galérait à être crédible dans le même rôle, j’ai réalisé qu’en fait, c’était l’écriture du perso (et la direction d’acteur) qui était le problème; pas l’acteur lui-même.

En fait, Loki version MCU a l’air d’avoir été écrit de manière à ce que personne n’y croie, façon Jafar dans la version Disney d’Aladdin. Juste histoire d’avoir un antagoniste à détester, une sorte de revers du héros (franc/courageux/winner contre menteur/lâche/loser). Et une fois qu’on a intégré l’idée qu’on a affaire à une fiction qui sera du niveau d’un Disney en termes d’écriture, on arrive à accepter pas mal de choses.

Même le fait que le film a le cul entre deux chaises en permanence, visuellement et scénaristiquement: il essaie d’être tantôt une sorte de récit SF pulp (genre Valerian en bien), tantôt un LotR-like mâtiné de Robin des Bois (cf tous les passages avec Heimdall). Ce qui explique d’ailleurs probablement les ficelles et incohérences gigantesques qui trainent un peu partout. Mais vu que le film tout entier semble s’auto-parodier en permanence, ça passe, en fait.

C’est même son GROS point fort: il n’a quasiment jamais l’air de se prendre au sérieux. Au point que ce qui devrait être dramatique (la mort d’Odin, le massacre des Asgardiens, la dureté de la vie des gladiateurs…) est évacué en mode OSEF, quasiment sans émotion (voire tourné à la dérision). Remarquez, ça nous change des clichés de pathos qu’on nous ressert à toutes les sauces.

De fait, c’est un des films les plus humoristiques du MCU, qui tourne à grands coups de blagues connes, de comique de situation et de personnages hauts en couleurs. Thor y va de ses petites punchlines un peu coconnes, Loki en sort une ou deux aussi, la Valkyrie est une Jessica Jones exagérée, les personnages incarnés par Jeff Goldblum et Karl Urban sont des blagues ambulantes… bref.

Au final, seule sort de ce « carcan » comique le personnage d’Hela, incarnée par Cate Blanchett, même si elle joue parfois la carte de l’ironie. En réalité, c’est con à dire, mais c’est peut-être pour l’heure le meilleur villain du MCU; sachant que la concurrence n’est pas rude non plus. L’ennui, c’est que dans l’ambiance humoristique de l’ensemble, sa dimension dramatique perd fortement en intensité, ce qui rend les enjeux finaux presque dérisoires: on en vient à ne plus en avoir rien à cirer de ce qui peut arriver à Asgard lorsque le pays tombe sous sa coupe.

Quant-à l’aspect « cross-over » du film… Si la présence de Hulk se justifie dans une certaine mesure et qu’il a une certaine utilité dans l’histoire, celle du Dr Strange est déjà beaucoup plus discutable. Même si la courte séquence où il est présent s’avère plutôt marrante. Disons que ce n’est pas Captain America: Civil War: les autres personnages non-antagonistes sont avant tout les faire-valoir de Thor, ou n’ont qu’une existence de quelques minutes à l’écran.

Dernière chose: la direction artistique. L’aspect « eighties » du logo n’a échappé à personne, et renvoie dans une certaine mesure au côté « flashy » des comics de la période, totalement assumé dans ce film. Ce dernier est de fait coloré et clinquant (pas plus que Les Gardiens de la Galaxie, ceci dit), tandis que sa bande originale prend des tonalités de synthé façon new wave. Toutefois, ça reste très classique, de manière générale.

De tous les films du MCU, Thor: Ragnarok est le plus disneyen, à tous les niveaux. Sauf la musique. Taika Waititi (aucun lien avec les fringues) nous a épargné les persos qui poussent la chansonnette et je l’en remercie. Mais du coup, on a un film très calibré, évidemment tout public, où s’enchaînent des lieux communs tournés à la blague. Ce qui constitue d’ailleurs la plus grande force du film; et son point faible.

Aussi, s’il s’agit du meilleur Thor, c’est surtout parce qu’il a choisi de trancher un peu avec la tonalité des précédents, en s’assumant complètement en tant qu’actioner comique. Quand on voit le résultat, on peut se dire que l’idée n’était pas mauvaise (en tout cas, ça m’a bien fait rigoler), mais que ça ne révolutionne en rien le MCU. En fait, à l’instar de Dr Strange (ou Ant-Man; ou Iron Man 3) l’utilité réelle de ce film pour le MCU reste à établir; parce que ça ressemble quand même beaucoup à du remplissage en attendant Avengers: Infinity War.

Au revoir; à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s