Guild Wars 2 – A Bug in the System

le

À peine les events du nouvel an lunaire se s’étaient-ils terminés que débarquait le deuxième épisode de la quatrième saison de l’histoire vivante (comme l’an dernier, en fait).

Récemment, le seigneur-liche Palawa Joko avait semé sa zone un peu partout en Tyrie (en ouvrant des portails pour ses troupes à horaires réguliers sur des maps de bas niveau; pratique pour les succès quotidiens, ça). Qu’à cela ne tienne, à vous de frapper, maintenant. Et puisque l’Inquest semblait particulièrement l’intéresser, vous décidez, quand l’occasion se présente, de vous infiltrer dans un de leurs labos du Crystal Desert, en compagnie de Rox et Braham, avec le soutien logistique de Taimi. De fil en aiguille, il apparaît que Palawa Joko se sert d’une partie des ressources de la cité asura de Rata Primus, à la fois citadelle et champ d’expérimentation de l’Inquest.

Alors, bien que révélée tardivement, l’annonce de cet épisode s’était accompagnée d’un trailer mi-comique, mi-creepy, qui, une fois n’est pas coutume, faisait vraiment envie, pour le coup (excepté pour la légendaire, qui elle a fait rager pas mal de joueurs, parce que pas franchement jolie alors qu’il s’agissait d’une arme assez mythique dans le lore du jeu). De fait, les attentes étaient assez élevées.

Sauf que… eh bien déjà, disons que rarement MAJ de Guild Wars 2 porta aussi bien son nom. Parce que c’est littéralement truffé de bugs. Enfin, c’était, parce que ça a été bien patché depuis, mais au démarrage, entre l’instance d’histoire qui refusait obstinément de se lancer, les décors qui disparaissaient, les events qui ne se terminaient pas, les courses qui déconnaient et les loots qui ne tombaient pas quand ils le devraient, ça faisait un peu beaucoup.

Ensuite, l’histoire est loiiiiiin de tenir ses promesses: ça se torche très vite, et en fait tant mieux, parce que c’est assez niaiseux même dans les moments qui devraient être dramatiques (toujours ce même problème récurrent d’écriture). Quant-à l’aspect « creepy » qu’il y avait dans le trailer, je le cherche encore. Et apparemment, je ne suis pas le seul. Certes, il y a bien quelques éléments de décors corrompus par les Awakened qui ne sont pas sans rappeler les travaux de H. R. Giger, mais ça ne va pas pisser bien loin.

Ceci étant dit, cette partie de la MAJ est quand même bourrée de bonnes idées, mais un peu foirées dans leur mise en œuvre: tout un moment en puzzle/infiltration très bien vu mais très mal branlé (pas de vraie conséquence grave si on se plante, à part rater un succès, et dans le même temps, le truc est quasi-infaisable en solo si on cherche le sans faute), plusieurs autres puzzles à difficulté aléatoire par la suite (les uns d’une facilité enfantine, les autres… meh; sans réel milieu), les quelques nouveaux persos introduits sont trop sous-exploités (même la néanmoins très classe Boticca) et les boss-fights pourtant visuellement épiques tiennent au mieux de la formalité (à part peut-être le dernier, si on y va en solo et mal buildé).

Toutefois, et c’est très heureux, un épisode d’histoire vivante ne se limite pas à son scénar’, et c’est surtout la nouvelle map qu’il introduit qui constitue l’essentiel de son intérêt. Si on oublie les bugs (encore une fois, beaucoup ont été corrigés, et les plus gros restant le seront probablement dans les jours à venir), Sandwept Isles est une zone très sympathique. Dans sa partie nord (le village Olmakhan charr d’Atholma et ses alentours sauvages), en tout cas. Au sud, on se croirait un peu en Tangled Depths avec un côté labyrinthique assumé. On aime ou non (perso, ça ne me dérange pas plus que ça), mais en termes de level-design, ça fonctionne très bien, AMHA.

Dommage qu’une poignée d’idées à la con vienne un peu gâcher le truc, comme le fait de remplacer aléatoirement un bounty sélectionné par une embuscade d’Awakened (si c’était un sur quatre ou cinq, ça irait, mais dans les faits, on est plutôt dans un ordre des 2/3). Ou le fait que la taille de Rata Primus soit totalement sous-exploitée (il n’y a quand même pas grand-chose dedans, à part des couloirs et des patrouilles), ce qui laisse l’impression qu’elle a été créée grande juste pour être grande, parce qu’il fallait que soit grand car quand ce n’est pas assez grand, eh bien ce n’est pas suffisamment grand. J’imagine que les Asuras ont un truc à compenser.

Enfin, dans l’ensemble, ça reste une map très agréable à arpenter. L’ennui, c’est qu’elle est quand même assez peu rentable dans l’ensemble, par rapport à Domain of Istan. Les farmers risquent donc de la lâcher assez vite, à moins d’être en manque de Volatile Magic et de Karma, car même le meta event The Specimen Chamber, en dépit de ses 50 vagues d’ennemis (!) et ses trois boss-fights, ne rapporte pas grand-chose d’autre (un peu de T6, à la limite, mais je reste persuadé que certaines maps vanilla sont encore plus rentables pour ça, du fait des récompenses de carte). Niveau pognon, évidemment, c’est la dèche la plus complète. Bref, en la matière, Istan fait encore beaucoup mieux, même après nerf de divers exploit.

La nouvelle « local resource » revient quant-à elle aux fondamentaux, c’est-à-dire qu’il va falloir se balader et miner des nodes pour ramasser une ou deux unités. Mais est-ce bien utile, sachant que tout ce qu’on peut acheter de vraiment intéressant avec, ce sont du lait de coco, un appareil à TP, des boucles d’oreilles et un anneau élevés (presque tout le reste étant cosmétique)? À ce tarif, autant farmer en boucle celle de Bitterfrost Frontier, il y a beaucoup plus à en faire.

Au final, cette MAJ s’avère quelque peu décevante, mais c’est moins pour son contenu (qui n’est pas foncièrement mauvais) que pour les rêves qu’elle vendait dans son trailer et ses promesses mal tenues. En fait, je pense qu’on est plutôt dans la perspective d’un épisode qui ne restera pas dans les mémoires, avec une map pour l’instant assez fréquentée (il y a des achievements à décrocher), mais dont je doute qu’elle le soit beaucoup plus à l’avenir que Draconis Mons. Une MAJ de remplissage, en somme, en attendant le prochain épisode.

Au revoir; à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s