Le marronnier de la fin juillet (troisième édition)

… ou du début de Thermidor, si vous êtes resté bloqué en 1805; pardon, en an XIII. Bref. J’avoue, je m’y prends un peu plus tard que d’habitude, mais… non rien, en fait, pas d’excuse, je suis juste une grosse feignasse. Publicités

The King of Fighters ’98: Dream Match Never Ends a 20 ans

L’été 1998 fut probablement l’un des plus importants dans l’histoire du jeu de tatanes au Japon. Déjà, avec la sortie, en juin, de Street Fighter Zero 3 (sur CPS2), excellent titre que l’on retrouve dans la récente compilation Street Fighter 30th Anniversary Collection (entre autres nombreux portages). Avec SoulCalibur (sur System 12), ensuite, autre excellent…

Vrac de trucs japonais terminés (huitième édition)

Beaucoup de séries se sont terminées il y a quelques temps déjà, et j’ai la flemme de faire un post pour chacune (d’autant que la plupart n’en nécessite pas plus). Et il y a deux ou trois autres trucs sur papier, aussi.

Ant-Man & la Guêpe

Puisqu’il était absent de Avengers 3, certains se demandaient ce que pouvait bien faire l’Homme-Fourmi pendant que Thanos s’amusait à dégommer la fine fleur de l’héroïsme marvelien. Ce film tente plus ou moins de fournir une forme de réponse.

Guild Wars 2 – Long Live the Lich

… ou LLL pour les intimes, est le dernier épisode en date du living world. Et comme d’habitude ici, petit retour. Avec du spoil (enfin, ça fait déjà quelques temps que LLL est sorti, quand même; j’imagine que tous ceux à qui ça pourrait poser problème ont déjà terminé la partie story).

Sicario: La Guerre des cartels

… est la suite de Sicario tout court. Et je suis un peu embêté. Parce que je suis allé le voir sans avoir vu le premier. Du coup, pas sûr que mon avis sur le film soit très pertinent. Mais bref. Ah, et risque de spoiler, aussi.

Rampage – Hors de contrôle

Bien éloigné des films éponymes de Uwe Boll, Rampage – Hors de contrôle se propose de répondre à une question existentielle: que se passerait-il si The Asylum disposait d’un budget de plus d’une centaine de millions de dollars pour faire un de ses films de monstres? Parce que mine de rien, c’est quand même mille…

Sans un bruit

Je préfère prévenir: vu que la Fête du Cinéma a commencé hier, ce blog va être pris d’une petite crise de diarrhée de posts ciné pendant quelques temps (amis de la poésie, bonjour). Quoi qu’il en soit, histoire de bien commencer, allons-y pour un film dont les retours critiques sont pour l’heure globalement élogieux: Sans…