Quiz AnimeLand

J’aime les quiz (avec un seul « z » SVP), ce n’est un secret pour personne (c’est pour ça que j’ai kiffé le très anecdotique FFF l’année dernière; j’attends toujours la suite, d’ailleurs). Quoi qu’il en soit, il est plutôt cool qu’AnimeLand ait décidé d’en sortir un à sa sauce le mois dernier. Parce que bon, ce n’est pas qu’il n’y en a pas déjà sur les anime ou les manga, mais il faut bien reconnaître que la qualité est rarement là.

« Le Quiz AnimeLand est une jolie box rouge contenant 500 questions permettant de tester ses connaissances entre amis (ou pas). » Telle est la présentation (ma non-foi fort juste) du jeu par le magazine. Car la boîte est plutôt élégante, solide, et contient effectivement un lot de cartes d’assez grand format (supérieur à celui du jeu de tarot moyen, pour vous donner une idée). Ce qui est un peu dommage, c’est que l’éditeur n’a pas profité de la taille des cartes pour agrandir celle de la police d’écriture, certes très lisible, mais toute petite en comparaison. Enfin, en soi, ce n’est pas bien grave: on a l’habitude de lire des textes riquiquis; c’est juste qu’on le fait rarement sur des bouts de carton aussi fat.

Ces cartes, donc, sont réparties en cinq catégories, à savoir Classique, Manga, Anime, Film et Expert, et accompagnées d’un petit livret explicatif d’un peu moins d’une centaine de pages. Ce dernier, après un court lexique pour non-initiés et un rapide exposé des règles (plié en trois pages; en même temps, c’est un quiz, hein), développe certaines réponses (parce que les cartes n’étaient pas assez grandes pour ça?), en consacrant presque un tiers de ses pages à la première catégorie.

Cette catégorie Classique aurait pu aussi se nommer « vieux trucs diffusés à la TV française quand François Mitterrand était président » (mais « Classique » c’était plus court; et puis, ça fait plus sérieux, aussi). Bon, OK, je suis mauvaise langue: il y a bien des questions sur d’anciens titres japonais arrivés plus récemment en France (au hasard, le manga Doraemon). Mais elles sont minoritaires. Enfin, ce ne serait pas vraiment un problème si l’époque dont on parle n’était pas celle de la francisation outrancière des noms: si vous n’avez pas connu les VF de cette époque, vous l’aurez dans l’os la plupart du temps. Enfin, j’imagine que cette catégorie est principalement là pour satisfaire les trentenaires/quarantenaires nostalgiques mais pas spécialement gros fans, qui auraient été paumés dans les autres catégories.

D’ailleurs, puisqu’on en parle, Manga, Anime et Film sont… ben ce qui est marqué dessus, quoi. Sachant que dans « Film », il sera évidemment plus question de longs métrages d’animation et de leur production que d’adaptation live (même si on y trouvera évidemment l’incontournable question-troll sur le film Dragon Ball Evolution et une allusion au film Nicky Larson de Philippe Lacheau). Et niveau difficulté, c’est un peu… aléatoire, disons. Malheureusement, c’est aussi valable pour la dernière catégorie, dite « Expert », dont beaucoup de questions auraient parfaitement eu leur place dans les autres (genre celles où il suffit simplement d’avoir lu/vu le titre en question pour avoir la réponse). Quand, à côté, on trouve des questions nécessitant de solides connaissances (genre celle sur l’Itano Circus) ou des questions méta sur AnimeLand (genre celle sur Grégoire Hellot).

Bon, après, ces petits soucis n’en sont pas vraiment. Disons que j’aurais préféré que les catégories soient un peu plus « pertinentes » (une répartition par thème plus que par type de média, par exemple), parce qu’il y a quand même beaucoup de recoupements et que les catégories Expert et Classique sont en fait des non-catégories en soi (la première se définit par une difficulté pas nécessairement avérée et la deuxième par un bornage chronologique assez vague). Je regrette aussi quelques formulations un peu maladroites (genre celle sur le nombre des guerriers divins dans Saint Seiya: on parle de quoi, l’OVA ou la série? En fait, c’est la série; ne me remerciez pas). Mais dans l’ensemble, franchement, il faudrait être de très mauvaise foi pour y voir un ratage: c’est un des meilleurs quiz sur la culture visuelle japonaise que j’ai eu entre les mains.

Il n’y a pas de maxi-fail, et si, évidemment, on trouvera toujours des motifs d’insatisfaction (« Queua? Pas de question sur Tsuki ga Kirei??? »), force est de reconnaître que résumer en 500 questions plusieurs décennies de pop-culture relève du défi impossible, et qu’il y aura toujours des mécontentements. Bien sûr, ça ne peut en aucun cas servir de prétexte à bâcler le taff, mais il s’avère que ce n’est clairement pas le cas ici: la sélection a manifestement été réfléchie (j’imagine que certains choix ont dû être cornéliens) et question finition, le produit final est très soigné.

Bref, c’est un joli cadeau de Noël potentiel (et ça tombe bien, ce sont les bonnes couleurs: même pas besoin d’emballage-cadeau).

Au revoir; à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s