Par-delà les étoiles…

Parce que j’aime beaucoup Perfect World et qu’il est toujours intéressant de regarder ce qu’une autrice, dont on aime une œuvre, a fait d’autre dans sa carrière, j’ai lu Par-delà les étoiles que Akata a eu la bonne idée de sortir il y a peu. TL;DR: c’est très sympa.

Hana Manabe entre en première année d’université à peu près au moment où elle découvre que son premier amour va se marier avec une autre. Mais alors qu’elle se balade pour se changer les idées, elle tombe sur un télescope que son propriétaire vient récupérer peu après qu’elle ait manqué de se niquer un œil en essayant d’observer le soleil. Quoi qu’il en soit, l’individu en question est un certain Izumi, du club d’astronomie de sa fac. Qui l’entraine à sa suite dans ledit club, dont l’objectif annoncé est de découvrir une comète (rien que ça).

Par-delà les étoiles… est une histoire beaucoup plus légère que Perfect World. Le point de départ du récit n’est pas dramatique, mais triste, puisqu’il s’agit du moment où Hana réalise que l’avenir qu’elle espérait construire avec celui qu’elle a pour la première fois aimé ne se concrétisera pas. Mais ce deuil symbolique arrive très rapidement à l’étape de l’acceptation, et se pose alors la question, pour Hana, de savoir si elle pourra à nouveau tomber amoureuse, et de qui (enfin bon, le suspens n’est pas ouf, hein).

Dès le deuxième chapitre, les activités du club d’astronomie de l’université de Matsumoto rythment la vie d’Hana, faisant passer ses déboires sentimentaux un peu au second plan, au profit de ceux des autres, de leur vie personnelle ou de leurs aspirations. Et bien évidemment, de la passion d’Izumi pour l’astronomie, qui va peu à peu susciter l’intérêt d’Hana. L’astronomie, je veux dire. Enfin, Izumi aussi, mais l’astronomie d’abord (science pour laquelle Aruga éprouve semble-t-il une affection toute particulière). Les sorties nocturnes pour observer le ciel, les soirées étudiantes, les baito parce qu’il faut bien payer le matos et autres seront donc de la partie.

Autrement dit, il s’agit purement et simplement de slice-of-life feel good, avec quelques éléments humoristiques ici ou là, qui montrera l’évolution de la relation entre les deux personnages principaux, sans réelle surprise, mais aussi sans détour forcé. Ce qui est plutôt rare, dans une rom-com, et s’explique peut-être par le fait que, assez vite, les sentiments profonds de Hana ne font aucun doute pour le lecteur. D’autant qu’aucun des persos secondaires n’est érigé en rival potentiel sérieux de Izumi, ce qui nous évite l’écueil du triangle amoureux douteux.

Les persos secondaires, d’ailleurs, sont dans l’ensemble assez attachants et n’ont pas été posés là juste comme faire-valoir du duo principal. Asahina a ses propres déboires sentimentaux de son côté, Chikori est teasée dès le premier chapitre comme courant désespérément derrière ce dernier, et Narita est un peu plus profond qu’il peut le sembler au premier abord. Tous, chacun à leur façon, influenceront Hana dans sa « quête » sentimentale, en parallèle à la quête de comète du club (qui en est finalement le reflet).

Niveau dessin, enfin, Aruga a progressé depuis la première publication de ce titre, c’est une évidence, mais son style n’y est en rien désagréable. Tout au plus pourra-t-on lui reprocher quelques maladresses (comme le « faux raccord » du chapitre 4), qui font que, effectivement, Perfect World est mieux dessiné; mais ça n’aurait pas grand sens de reprocher à l’autrice de s’être améliorée, alors…

Pour conclure, Par-delà les étoiles… est un manga qui arrive à saisir avec délicatesse le moment éphémère de l’entrée à l’université, d’une nouvelle ouverture au monde accompagnée de ses nouvelles prises de conscience, sur soi, sur son entourage ou, astronomie oblige, sur l’univers lui-même. Autrement dit, précisément le genre de one shot que j’apprécie.

Au revoir; à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s