Guild Wars 2 – All or Nothing

Censée sortir en fin d’année dernière, All or Nothing, soit l’épisode 5 de la cinquième saison du Living World de Guild Wars 2 a finalement pointé son nez début janvier. Ce qui n’est pas plus mal, en fait. Déjà parce que la fin d’année a été particulièrement chargée depuis septembre, avec presque une nouvelle release par mois (excepté en novembre), et ça devrait continuer comme ça au moins jusqu’en février (voire mars, si l’expérience Super Adventure Festival est renouvelée). Et surtout parce que ça a laissé le temps au staff de peaufiner le truc: c’est de fait, pour l’heure, l’épisode le moins bugué à sa sortie depuis… très longtemps (et la très grande majorité a été corrigée depuis).

Kralkatorrik règne tout puissant dans les cieux orientaux de Tyria, et seule la petite dragonne Aurene semble pouvoir lui opposer une modeste résistance. Mais elle est jeune, inexpérimentée et surtout terrorisée par le déroulement des événements: sa mère a été tuée bien avant son éclosion par le grand dragon de cristal, son puissant grand frère a été abattu par l’ancien dieu de la guerre des humains, et elle est hantée par une vision annonçant sa propre mort. Cependant, Caithe et vous, qui êtes à ses côté depuis sa naissance, ne la laisserez pas tomber et comptez bien, avec son aide, éliminer définitivement l’Elder Dragon comme vous l’aviez fait pour Zhaitan et Mordremoth.

Là encore, on est plus dans une histoire de RPG que de MMO, etc. Mais j’en ai un peu marre de me répéter, alors on va juste dire que, narrativement, c’est sensiblement la même chose que précédemment. En mieux. Car oui, c’est peut-être l’épisode qui dispose meilleur scénario de cette saison. Je n’en dirai pas davantage. Peut-être aussi la meilleure map de cette saison, d’ailleurs. Les Thunderhead Peaks sont une région montagneuse des Shiverpeak Mountains, où se trouvent de nombreuses ruines des nains Deldrimor. On pourra objecter que c’est juste Dredgehaunt Cliffs en mieux (ce qui serait déjà pas mal, je trouve), mais c’est quand même plus que ça.

Premièrement, parce que c’est la première fois (il me semble) qu’on a une région montagneuse enneigée stigmatisée, les Shiverpeaks étant normalement plutôt l’apanage de Jormag (ou plus rarement de Primordus), que celui de Kralkatorrik. Cela donne lieu à quelques « mises à jour » dans la longue liste des ennemis, puisque les Dredges peuvent désormais être stigmatisés (par contre, il n’y a pas de grosse révolution dans le reste du bestiaire, vu qu’on y retrouve sensiblement celui qu’on connaissait soit dans les Shiverpeaks, soit dans la Dragonbrand).

Deuxièmement, parce que les ruines naines, c’est cool. Et grandiose: on a un peu l’impression de se retrouver plongé en Erebor version Peter Jackson. Ce qui est un peu à double tranchant, cela dit. Car on peut alors reprocher au département créatif d’avoir choisi la solution de facilité, et que bon, des lieux aussi monumentaux, sous terre et alors que c’est un peuple de petite taille, ça se justifiait moyen. Mais d’un autre côté, le staff bossant sur GW2 doit aussi composer avec le passif de l’épisode précédent; et avec ces contraintes, le design général est plutôt bon. Ou plutôt, je ne vois pas bien comment les développeurs auraient pu faire mieux, dans ce contexte.

Troisièmement, enfin, parce que c’est une map non seulement vaste par sa surface (c’est l’une des plus grandes du jeu, toutes extensions confondues), mais aussi par sa verticalité. Et ce sans pour autant être aussi paumante que pouvait l’être Tangled Depths. De fait, c’est l’une des plus sympa à explorer. C’est aussi, littéralement, une mine pour la récolte, puisqu’on y trouve pas mal de nodes de minerais intéressants (Mithril et Orichalque, évidemment, mais aussi étonnamment Fer et Platine).

Et puisqu’on en parle, la nouvelle currency se mine. Bon après tout, on commence à avoir l’habitude, et à vue de nez, elle semble plus utile que les quatre précédentes, avec plus d’achats intéressants possibles (notamment un enhancement assez puissant). Par contre, niveau Volatile Magic, ça reste au niveau des autres maps de la saison, que ce soit en utilisation ou en récolte: encore et toujours, Domain of Istan est et reste la meilleure zone pour la farmer, et les trucs qu’on peut acheter avec ne sont globalement ni plus ni moins intéressants que par ailleurs.

La nouvelle maîtrise peut avoir son utilité, à première vue principalement en griffon et surtout dans les maps de Heart of Thorns, où il y a pas mal de courants ascendants pour reprendre de l’altitude. Mais en dehors de ça, je ne vois pas trop. Peut-être sur certaines courses, où il pourrait s’avérer pertinent de switcher après un bond de raptor ou autre, je ne sais pas.

Ensuite, niveau matos, comme toujours, il y a à boire et à manger. Les skins du set des Dragonblood weapons sont par exemple assez inégaux; idem pour leur version « héroïque » (ascended). Le Rockcrusher est une bien jolie masse en forme de marteau, mais exo, donc d’utilité restreinte. À l’inverse, pour Pharus, les designers ne se sont pas trop foulés et on était en droit d’attendre mieux de la part d’une légendaire; mais justement, c’est une légendaire, et donc une alternative à Kudzu, d’un point de vue purement utilitaire. Quant-au nouvel attribut, Diviner’s, il peut être intéressant pour les classes agressives à gros potentiel de boons (je songe notamment au Soulbeast, au Chronomancer et à diverses formes de Guardians).

Enfin, cet épisode arrive avec une nouvelle fractale, Siren’s Reef, qui, contrairement à ce que son nom peut laisser penser, n’est pas sous-marine (ou plutôt, ça dimension aquatique est très restreinte). En gros, c’est une île avec des dinos et des pirates fantômes où se déroule une chasse au trésor maudit (ça me rappelle quelque chose…).

Bref, nous avons là l’un des deux meilleurs épisodes de cette saison (avec Daybreak). S’il y a à redire sur l’histoire, c’est surtout à cause de sa scénarisation « soloïste » plus que pour son contenu (donc c’est finalement un reproche qu’on peut faire pour l’ensemble de la story, et accessoirement pour 99% des MMORPG). Pour le reste, autant je suis mitigé sur les nouveaux items, autant je suis emballé par cette map (comme je l’étais pour Bitterfrost Frontier).

Au revoir; à bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s