Le marronnier de la fin octobre

Comme toujours… enfin, comme toujours, c’est vite dit: ce sera un poil plus long que d’habitude, vu qu’il y avait quand même plus de titres potentiellement intéressants que bien des fois. « Potentiellement » parce qu’il y a, évidemment, quelques déceptions à l’arrivée.

Vrac de séries terminées (neuvième édition)

Je profite que Netflix mette à jour son catalogue pour récupérer mon retard (de deux ans, tout de même) sur les séries TV estampillées DC (notamment du Arrowverse, mais pas que). Ah, et il y a un peu d’animation, aussi.

Joker

Un mois qu’il n’y a pas eu de post ciné sur ce blog, ce qui s’explique principalement par le fait que j’ai la crève. Du coup, j’ai loupé Ad Astra (j’essaierai de rattraper ça plus tard), mais pas Joker.

Now and Then, Here and There – L’Autre monde a 20 ans

Si vous n’avez jamais entendu parler de ce titre, eh bien je suis un peu triste pour vous: vous êtes malheureusement passé à côté de l’un des meilleurs isekai toutes époques confondues. Au bas mot. Et certainement l’un des plus déprimants d’entre tous (avec Aura Battler Dunbine).

Infinite Ryvius a 20 ans

Le 6 octobre 1999 était diffusé sur TV Tokyo le premier épisode d’Infinite Ryvius, une série qui est depuis quelque peu tombée dans l’oubli. Ce qu’il est temps de réparer, car c’est probablement le meilleur anime de Gorô Taniguchi (après Planetes, qui est une adaptation, donc…).

The Empire of Corpses

The Empire of Corpses de Project Itoh et Toh EnJoe traînait dans ma PAL depuis un bon moment déjà. De mémoire, il me semble l’avoir acheté la semaine de sa sortie. C’était l’année dernière. Diantre (comme disent les jeunes; du XVIIIe siècle). Et je suis incapable de dire pourquoi il m’a fallu autant de temps…