Blade Runner 2049

Alors celui-là, je l’attendais au tournant. Parce que Blade Runner a très longtemps figuré dans mon top 10 des meilleurs films de tous les temps (jusqu’au jour où j’ai renoncé à faire des top 10 des meilleurs trucs de tous les temps, vu que c’est tout sauf pertinent quand on n’a pas une connaissance à…

Ça… m’a fait un peu flipper, j’avoue

Pourtant, ça n’aurait pas vraiment dû, vu que, pris comme film d’horreur brut, Ça version 2017 n’est pas si effrayant que ça. Mais que voulez-vous, les clowns, ça me fout les pétoches; ça me foutait déjà les pétoches avant même d’avoir vu Ça, le double téléfilm/nanar de Tommy Lee Wallace avec Tim Curry dans le…

Mother!

J’aime Darren Aronofsky. Enfin, son travail, je veux dire. Aussi loin que je me souvienne, je ne me rappelle pas avoir jamais été déçu par un seul de ses films. Bon, c’est vrai, je n’ai pas vu The Wrestler, ni Noé; mais j’ai kiffé Pi, adoré Requiem for a Dream, surkiffé The Fountain, et trouvé…

La Planète des singes: Suprématie (sur le box-office, en tout cas)

Je ne sais pas vraiment quoi penser de Matt Reeves. J’avais adoré Cloverfield: c’était la première fois (à ma connaissance) qu’un film de kaiju adoptait la forme d’un found footage. Sauf que ça s’arrêtait-là: il n’y avait pas de transgression, d’innovation ou d’audace particulière, juste du kaiju en found footage, avec au final un traitement…

Death Note, le film (celui de Netflix)

C’était sacrément casse-gueule. Alors que Dragonball Evolution n’en finit pas de faire rager tout le monde et juste quelques mois après la sortie d’un Ghost in the Shell américanisé qui n’a satisfait quasiment personne, Netflix diffuse son adaptation d’un des plus gros succès du manga des années 2000, et ce alors que la hype est…

Atomic Blonde

The King of Fighters de Gordon Chan est, comme son nom l’indique, une adaptation filmique de la série de jeux de combat éponyme. Et c’est une catastrophe. L’histoire n’a qu’un très vague rapport avec les jeux, le scénario est non-sensique au possible, les scènes de combat sont au mieux ridicules et les personnages sont cons…

Event Horizon a 20 ans

C’est à un morceau un peu particulier que nous nous attaquons aujourd’hui, car il s’agit non seulement d’un des films les moins célèbres d’un réalisateur/producteur célèbre, mais aussi du seul bon film réalisé par Paul W. S. Anderson. Tenez, si je vous dis « Resident Evil, les films » ou « Alien vs. Predator, les films », il y…

La Tour Sombre (littéralement; c’est à croire que le double sens du titre était voulu par la production; si si, je vous jure; du coup, ça me coupe l’herbe sous le pied; à quoi bon s’évertuer à chercher un jeu de mot miteux dans ces conditions, je vous le demande; sinon, ça va chez vous?)

L’ennui, quand on va voir un film adapté d’un roman de Stephen King, c’est que c’est un peu pile ou face. On a eu droit à des merveilles (comme Shining de Stanley Kubrick, Dead Zone de David Cronenberg, ou Christine de John Carpenter). Et on a eu droit au remake de Carrie avec Chloë Moretz…

Valait Rien

Ah oui, oui, tout-à-fait, je ne me suis pas foulé pour le titre. Mais c’est (presque) mérité, je vous assure. Et en même temps… j’ai arrêté de croire en Luc Besson après avoir vu Le Cinquième Élément au cinéma il y a vingt ans, donc on ne peut pas dire que la qualité générale de…

RoboCop a 30 ans

Pas seulement le film éponyme de Paul Verhoeven, d’ailleurs, puisque toute la franchise dérive de celui-ci. Mais c’est bien de ce dernier qu’il sera question ici.

Spider-Man: Homecoming – La Folle Journée de Peter Parker

Nouvelle stratégie marketting: introduire un perso dans un cross-over pour ensuite en tirer un film stand alone, lequel donnera évidemment naissance à sa petite trilogie perso, puisque c’est à la mode. Bien entendu, rien de tout cela n’aurait été possible sans accord entre Columbia Pictures (filiale de Sony) et Marvel Studios (filiale de Disney), mais…

Princesse Mononoké a 20 ans

Histoire de continuer dans la catégorie « coup de vieux dans ta gueule », Princesse Mononoké du Studio Ghibli fête aujourd’hui les vingts ans de sa sortie au cinéma au Japon. Voilà, ça, c’est dit.