Nighflyers (saison 1)

S’il y a bien deux sous-genres de la SF que j’affectionne particulièrement, ce sont la science-fantasy et la planet opera. Pas de bol, Nightflyers n’est ni l’un, ni l’autre. Et ce n’est pas folichon folichon, en plus.

Titans (saison 1)

J’avais plus ou moins décidé de faire l’impasse dessus, vu que, les séries DC, c’est devenu un peu n’importe quoi (ou ça l’a toujours été, et les quelques bons trucs sont juste des accidents de parcours). Mais comme la série est arrivée sur Netflix récemment, je m’étais dit que, OK, pourquoi pas, ça se tente.

Le marronnier du 31 décembre (quatrième édition)

Comme chaque 31 décembre depuis l’ouverture de ce blog, c’est l’heure du bilan annuel. Je vais essayer d’être plus court que la dernière fois, mais aucune garantie. Vous voilà prévenu-e. Hm? Pourquoi cette image d’en-tête? Parce que c’est peut-être ce que j’ai écouté de plus beau cette année. Tout simplement. Bon, on commence?

The Haunting of Hill House

Bon bon bon. Comme les séries adaptées de comics sur Netflix, ça commence à sentir la viande en décomposition avancée, je me suis dit que ce serait cool de changer un peu et de regarder vers ce qui se faisait en trucs plus ou moins horrifiques. Je suis tombé sur ça un peu après Halloween….

Vrac de séries terminées (troisième édition)

La période des canicules étant propice à l’enfermement dans des ténèbres si possible fraiches, elle est de fait le bon moment pour rattraper certains cours qu’on aurait loupé dans l’année.

The Rain (saison 1)

… n’a rien à voir avec Mortal Kombat, puisqu’il s’agit de la dernière série d’anticipation danoise à la mode sur Netflix. D’ailleurs, maintenant que j’y pense, il y en a eu d’autres, des séries de SF danoises à succès international? Aucun titre ne me vient à l’esprit, comme ça. Bref.

Vrac de séries terminées (deuxième édition)

… dont une qui aurait pu figurer dans le dernier vrac de trucs japonais. Faut bien varier un peu. Oh, et je ferai certainement un post complet sur The Rain plus tard (parce qu’elle le vaut bien et qu’il va quand même falloir que j’arrête d’être une feignasse).

DC’s Legends of Two Morons

Puisque la deuxième saison est arrivée sur Netflix, j’ai pu me l’infliger afin de voir si mon opinion première était la bonne. En même temps, c’était ça ou Perdus dans l’espace; je ne suis pas sûr d’avoir perdu au change, en fait. Bref, verdict.

Vrac de trucs japonais terminés (sixième édition)

Ouais, j’arrête avec le latin dans le titre, déjà parce que ça risquait de prêter à confusion, et aussi parce que… bah j’ai envie, stou. Ah, aussi, ce sera un peu plus long que d’habitude (il faut dire qu’il y a eu une avalanche de nouveaux titres sur Netflix ces dernières semaines).