Sans un bruit

Je préfère prévenir: vu que la Fête du Cinéma a commencé hier, ce blog va être pris d’une petite crise de diarrhée de posts ciné pendant quelques temps (amis de la poésie, bonjour). Quoi qu’il en soit, histoire de bien commencer, allons-y pour un film dont les retours critiques sont pour l’heure globalement élogieux: Sans…

The Rain (saison 1)

… n’a rien à voir avec Mortal Kombat, puisqu’il s’agit de la dernière série d’anticipation danoise à la mode sur Netflix. D’ailleurs, maintenant que j’y pense, il y en a eu d’autres, des séries de SF danoises à succès international? Aucun titre ne me vient à l’esprit, comme ça. Bref.

La Porte d’Abaddon

… alias The Expanse vol. 3 a pointé son nez en format poche en librairie il y a deux mois (soit près d’un an et demi après sa sortie en grand format). Suite de La Guerre de Caliban, il n’appartient pas à la catégorie des œuvres en série qu’on peut lire dans le désordre. Traduction:…

Vrac de trucs japonais terminés (sixième édition)

Ouais, j’arrête avec le latin dans le titre, déjà parce que ça risquait de prêter à confusion, et aussi parce que… bah j’ai envie, stou. Ah, aussi, ce sera un peu plus long que d’habitude (il faut dire qu’il y a eu une avalanche de nouveaux titres sur Netflix ces dernières semaines).

Les Déportés du Cambrien

Je réalise que, jusqu’à présent, je n’ai rien écrit ici sur mes auteurs de SF préférés. Il est plus que temps d’y remédier, et on va commencer par Robert Silverberg (aucun lien), avec Hawksbill Station, traduit (littéralement, évidemment) en français par Les Déportés du Cambrien… et je crois qu’il y avait un module « Titres de…

Ready Player One

S’il y avait bien un film dont les bandes annonces ne me donnaient pas du tout envie d’aller le voir, c’était celui-ci. En plus, le matraquage publicitaire dont il a fait l’objet m’avait rendu ce titre antipathique au possible. Toutefois, suite à des premiers retours critiques extrêmement enthousiastes, je me suis décidé à y aller,…

Player One (pas Ready)

Car il sera ici question du roman d’Ernest Cline et non du film qui en a été adapté (pas encore vu, de mon côté). Et, bien que j’ignore pourquoi, la VF a fait abstraction du « Ready » du titre original. Rien à voir, donc, avec le magazine pro-Nintendo éponyme. Voilà. Bon, on commence?

Vrac de séries terminées

J’aurais beaucoup de choses à reprocher à Netflix. Le fait que, régulièrement, les sous-titres sautent, par exemple (est-ce que ça vient de l’appli PS4?). Ou que, sur certains titres, on repasse inexplicablement sur de la VF par défaut à chaque épisode. Ou encore que les titres, arrivés à échéance de leur droits de diffusion, disparaissent…

Pacific Rim Oopsrising

Les suites au cinéma ont mauvaise presse, de manière générale, surtout lorsque l’épisode original n’en appelait pas. À raison, souvent, mais pas toujours: Mad Max 2, Aliens et Terminator 2 sont trois exemples éloquents, alors que leurs prédécesseurs se suffisaient amplement à eux-mêmes. Ils ont donné une nouvelle dimension aux univers auxquels ils appartenaient, élargissant…

Annihilation

Annihilation est un film qui, déjà, n’a rien à voir avec la série de comics du même nom, mais surtout dont je n’attendais rien. Et pour cause: à l’instar de The Cloverfield Paradox, il a popé hier directement sur le catalogue européen de Netflix (un peu moins d’un mois après sa sortie en salle aux…

Mobile Suit Gundam: Char’s Counterattack a 30 ans

En 1988, Gundam était depuis un petit moment déjà considéré comme un monument de la SF japonaise. Si la première diffusion de la série de 1979 n’avait pas rencontré un franc-succès, les rediffusions, les résumés au ciné et sa suite Z Gundam avaient catapulté la franchise aux sommets. Las, en 1986 devait sortir Gundam ZZ,…