Ce qui divise

Suite du cycle de la Spire avec Ce qui divise, après Ce qui relie.

Le marronnier de la fin juillet

La vie est parfois étrange. Alors que les plannings sont à peu près revenus à la normale et les calendriers de diffusion plus remplis que pour la saison précédente, force est de reconnaître que j’ai un mal de chien à m’intéresser aux nouveautés sorties depuis le début du mois (à une ou deux exceptions près)….

Vrac de trucs japonais terminés (seizième édition)

Parmi mes bonnes résolutions, il y avait « poster moins de vracs » (entre autres); et devinez quoi? Bref, un seul manga, mais surtout une douzaine d’anime de la saison précédente. Terminés depuis deux ou trois semaine pour la plupart. Ouais, « arrêter d’être une feignasse » ne faisait pas partie de mes nouvelles résolutions, j’avoue.

Blame!

Le manga est certes terminé depuis (très) longtemps, mais ce n’est que relativement récemment que l’édition « Deluxe » proposée par Glénat a achevé sa publication. Mais bon, comme énormément de choses ont été écrites et dites sur ce titre, je serai plus court qu’à l’accoutumée.

Le marronnier de la fin octobre

Comme toujours… enfin, comme toujours, c’est vite dit: ce sera un poil plus long que d’habitude, vu qu’il y avait quand même plus de titres potentiellement intéressants que bien des fois. « Potentiellement » parce qu’il y a, évidemment, quelques déceptions à l’arrivée.

Altered Carbon

Après visionnage de la première saison, j’avais été un peu étonné par l’énorme polarisation des critiques vis-à-vis de ce titre. Pour les uns, elle était une sorte d’œuvre maîtresse dans le sous-genre du cyberpunk, malgré quelques faiblesses d’écriture. Et pour les autres, c’était une série ratée, non du fait de sa réalisation, de son acting…

Nighflyers (saison 1)

S’il y a bien deux sous-genres de la SF que j’affectionne particulièrement, ce sont la science-fantasy et la planet opera. Pas de bol, Nightflyers n’est ni l’un, ni l’autre. Et ce n’est pas folichon folichon, en plus.

Les Peaux-épaisses

Si les œuvres « de jeunesse » sont rarement les meilleures de leur auteur, elles sont souvent très révélatrices. De certaines aspirations et ambitions, déjà, mais elles permettent surtout, quand on les compare avec des œuvres plus tardives, de prendre la mesure (au moins en partie) de son évolution littéraire et culturelle (écriture, thèmes chers, messages politiques,…

Vrac de trucs japonais terminés (septième édition)

Post un poil plus court que d’habitude, parce que… ben, en gros, je voulais faire un post complet sur I am a Hero, mais j’avais trois ou quatre autres trucs à caser à côté (pour lesquels j’avais juste la flemme de faire un post entier). Donc j’ai (beaucoup) raccourci le laïus sur le manga de…

Vrac de trucs japonais terminés (sixième édition)

Ouais, j’arrête avec le latin dans le titre, déjà parce que ça risquait de prêter à confusion, et aussi parce que… bah j’ai envie, stou. Ah, aussi, ce sera un peu plus long que d’habitude (il faut dire qu’il y a eu une avalanche de nouveaux titres sur Netflix ces dernières semaines).

Ready Player One

S’il y avait bien un film dont les bandes annonces ne me donnaient pas du tout envie d’aller le voir, c’était celui-ci. En plus, le matraquage publicitaire dont il a fait l’objet m’avait rendu ce titre antipathique au possible. Toutefois, suite à des premiers retours critiques extrêmement enthousiastes, je me suis décidé à y aller,…