City Hunter: Shinjuku Private Eyes

Le 23 avril 1999 était diffusé sur les écrans japonais un téléfilm intitulé City Hunter: Kinkyû Chûkei!? Kyôaku han Saeba Ryô no saigo (devenu en français City Hunter: La Mort de City Hunter; parce qu’on aime bien les répétitions inutiles, dans le marketting culturel français). Un téléfilm qui, comme son nom (japonais) l’indique, traitait de…

Vrac de trucs japonais terminés (dixième édition)

Un vrac un peu plus court que d’habitude, vu que, mine de rien, je n’ai quand même pas terminé grand-chose venu du pays du soleil levant, ces derniers temps. Du coup, il y a dans le lot aussi deux ou trois trucs datant de la fin de l’année dernière; enfin, dont l’arrivée en Europe date…

Titans (saison 1)

J’avais plus ou moins décidé de faire l’impasse dessus, vu que, les séries DC, c’est devenu un peu n’importe quoi (ou ça l’a toujours été, et les quelques bons trucs sont juste des accidents de parcours). Mais comme la série est arrivée sur Netflix récemment, je m’étais dit que, OK, pourquoi pas, ça se tente.

Drop Frame

Le manga est fini depuis le mois d’août, et j’aurais probablement dû en parler avant (dans le dernier vrac, par exemple), mais… Pour être honnête, je ne savais pas vraiment quoi en penser en première lecture: sur les deux premiers volumes, j’étais en mode « hype » avant d’être un peu refroidi par le troisième, et pour…

Le marronnier de la fin octobre (troisième édition)

C’est la saison des châtaignes, donc un bon moment pour un marronnier (quoi, c’est pas le même arbre?). Ah, précision avant de commencer: pas d’isekai ce trimestre, parce que j’en ai marre (et tant pis pour Moi, quand je me réincarne en Slime, malgré les bons retours critiques).

Le marronnier de la fin juillet (troisième édition)

… ou du début de Thermidor, si vous êtes resté bloqué en 1805; pardon, en an XIII. Bref. J’avoue, je m’y prends un peu plus tard que d’habitude, mais… non rien, en fait, pas d’excuse, je suis juste une grosse feignasse.

Vrac de séries terminées (deuxième édition)

… dont une qui aurait pu figurer dans le dernier vrac de trucs japonais. Faut bien varier un peu. Oh, et je ferai certainement un post complet sur The Rain plus tard (parce qu’elle le vaut bien et qu’il va quand même falloir que j’arrête d’être une feignasse).

Vrac de trucs japonais terminés (sixième édition)

Ouais, j’arrête avec le latin dans le titre, déjà parce que ça risquait de prêter à confusion, et aussi parce que… bah j’ai envie, stou. Ah, aussi, ce sera un peu plus long que d’habitude (il faut dire qu’il y a eu une avalanche de nouveaux titres sur Netflix ces dernières semaines).