10 films de la décennie (presque) passée

Dernier post de ce « calendrier de l’avent » pas super homogène, et également dernier bilan décennal. Dernier parce que je me vois mal en faire d’autres en restant pertinent (déjà que pour les jeux vidéo, c’était limite), et dernier parce que je voulais voir, avant de le poster, deux films tardifs qui m’intéressaient cette année. En…

198X

La mode des années 1980 arrive à saturation depuis un petit moment, le pic ayant probablement été atteint l’an dernier. Alors, était-il pertinent de sortir un jeu qui insistait dessus jusque dans son titre? Eh bien…

10 mangas de la décennie (presque) passée

Troisième et avant-dernier bilan décennal, après les jeux vidéo et les anime. Avec un degré de pertinence, disons, modéré. C’est que, même en ne tenant compte que du marché francophone, il est désormais difficile de tout lire (on n’est plus au début des années 1990 où il était facile d’acheter tout ce qui sortait chaque…

Garou: Mark of the Wolves a 20 ans

Geese Howard était mort dans Real Bout, apportant ainsi une conclusion honorable à la saga Fatal Fury en 1997. Les deux suivants, disons que c’était un peu pour la gloriole; une façon d’entretenir la flamme en dehors des King of Fighters, sans souci de cohérence scénaristique, puisqu’il n’y avait tout simplement plus d’histoire; juste des…

Age of Empires II: The Age of Kings a 20 ans

Mon tout premier RTS, ç’a été Dune II, sur PC. En même temps, j’ai bien l’impression que ç’a été le premier tout court (on compte Herzog Zwei, ou pas?). Évidemment, sans autre mode de jeu que le solo-campagne, j’en ai assez rapidement fait le tour, avant de passer à Warcraft II, beaucoup plus conséquent. Au…

Darius II a 30 ans

Enfin, à peu près. Pour l’arcade, il est souvent difficile de retrouver les dates précises des sorties officielles, surtout pour les années 1980. Du coup, Darius II est sorti en septembre 1989, un peu plus de deux ans après le premier épisode. Dont je n’ai pas parlé, non, effectivement. Parce qu’en fait, je n’y ai…

Bip-Bip Boy

Le manga de témoignage à tendance autobiographique est un sous-genre auquel, il faut bien le dire, on est peu habitué en France, en comparaison de beaucoup d’autres. Généralement d’ailleurs, le choix des éditeurs se porte sur des titres à problématique sociale ou sociétale, ou avec une connexion factuelle à l’actualité, ou au contraire au thème…

Street Fighter III: 3rd Strike a 20 ans

Oui, c’est vrai, j’aurais pu faire un post sur les trente ans de Teenage Mutant Ninja Turtles, mais que voulez-vous, la vie est faite de choix cornéliens. Ou pas. Bref. Comme 99% des joueurs de ma génération, j’ai découvert le merveilleux monde du jeu de tatanes avec Street Fighter II. Du coup, quand avait été…

Pad Retro-bit Sega Saturn

Ça ne vous aura peut-être pas échappé: la société Retro-bit a récemment passé un accord avec Sega pour sortir, à l’identique, des pads de Megadrive (version 6 boutons) et, surtout, de Saturn. Avec quelques variantes de couleur, mais aussi de connectique: les différents modèles existent ainsi en version USB ou originale. Ce qui, quand on…

Vrac de trucs japonais terminés (dixième édition)

Un vrac un peu plus court que d’habitude, vu que, mine de rien, je n’ai quand même pas terminé grand-chose venu du pays du soleil levant, ces derniers temps. Du coup, il y a dans le lot aussi deux ou trois trucs datant de la fin de l’année dernière; enfin, dont l’arrivée en Europe date…

The King of Fighters ’98: Dream Match Never Ends a 20 ans

L’été 1998 fut probablement l’un des plus importants dans l’histoire du jeu de tatanes au Japon. Déjà, avec la sortie, en juin, de Street Fighter Zero 3 (sur CPS2), excellent titre que l’on retrouve dans la récente compilation Street Fighter 30th Anniversary Collection (entre autres nombreux portages). Avec SoulCalibur (sur System 12), ensuite, autre excellent…

Ready Player One

S’il y avait bien un film dont les bandes annonces ne me donnaient pas du tout envie d’aller le voir, c’était celui-ci. En plus, le matraquage publicitaire dont il a fait l’objet m’avait rendu ce titre antipathique au possible. Toutefois, suite à des premiers retours critiques extrêmement enthousiastes, je me suis décidé à y aller,…